L'histoire

Eastport Str- - Histoire

Eastport Str- - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Eastport

Villes de Californie, d'Idaho, du Maine et du Michigan.

(Str: t. 700; 1. 280'; dr. 6'3"; a. 2 12-par., 4 32-par.,
2 30 par.)

Le premier Eastport, un cuirassé partiellement achevé, fut capturé aux Confédérés le 7 février 1862 à Cerro Gordo, Tennessee, par les canonnières de l'Union Conestoga, Tyler et Lexington. Converti au Caire, dans l'Illinois, en un bélier à toute épreuve à l'usage de l'armée, il a quitté ce port à la fin du mois d'août sous le commandement du lieutenant-commandant SL Phelps pour le service dans le fleuve Mississippi entre l'île n° 10 et l'embouchure de la White River, Ark. Il était de retour au Caire pour des réparations lorsque, le 1er octobre 1862, l'Eastport et les autres navires de la flottille occidentale furent remis à la Marine et rebaptisés Mississippi Squadron.

Eastport a navigué du Caire pour rejoindre son escadre à Vicksburg, Miss., mais a touché le fond le 2 février 1863 et est retourné au Caire pour des réparations. Elle a descendu la rivière le 19 juin pour Helena, Ark., et a servi le reste de sa carrière dans le Mississippi et ses affluents en tant que convoi et patrouilleur, aidant à capturer plus de 14 000 balles de coton. Le 5 mars 1864, il descendit à l'embouchure de la rivière Rouge pour l'expédition conjointe armée-marine.

Elle passa à travers les obstacles sous Fort De Russy, dont elle rejoignit la capture, puis continua de remonter la rivière Rouge au-dessus de Grand Ecore jusqu'au 5 avril, date à laquelle elle contourna et s'arrêta à nouveau. Le 15 avril 1864, elle subit une explosion de torpille. Malgré tous les efforts pour la faire sortir, elle a dû être détruite le 26 pour éviter qu'elle ne tombe entre les mains des rebelles.


Eastport

La ville la plus à l'est et la plus petite du Maine a connu des périodes de prospérité et de morosité. Une nouvelle croissance pourrait se profiler à l'horizon. Photo de Rick Steadman

Un samedi matin de fin août, le vent bruineux soufflant en rafales sur l'énorme brise-lames d'Eastport n'a pas pu empêcher les habitants de pêcher le maquereau, le lieu jaune et le hareng. Alignés le long de son bord, des couples dans des chaises pliantes ont brandi leurs cannes, des personnes âgées ont aidé des jeunes, et des hommes et des femmes en solo tournaient en rond dans des lignes à plusieurs crochets se tortillant avec des poissons.

Nous venions d'arriver en ville, après avoir dépassé la réserve de Pleasant Point Passamaquoddy et traversé une chaussée jusqu'à Moose Island, où Eastport est perché. En voyant l'activité sur le brise-lames, je me suis demandé si les gens pouvaient rattraper le temps perdu : pendant la majeure partie de l'été, cela avait été interdit en raison de la présence du bateau de croisière de 785 pieds Côte d'Azur. Mis à l'écart par la pandémie, il a passé deux mois ici, à l'abri de la saison des ouragans plus au sud. Certains Eastporters craignaient au départ que l'énorme navire n'apporte le virus, mais au moment où il a appareillé le 1er août, une amitié improbable s'était nouée entre l'équipage réduit de 131 personnes, qui ont été mis en quarantaine à bord par mesure de précaution, et les habitants, qui n'étaient pas t autorisé près du navire.

« Tout s'est passé via Facebook », a expliqué Tessa Ftorek, originaire d'Eastport, infatigable pom-pom girl de sa ville natale et doyenne émérite du Washington County Community College. « L'équipage a trouvé notre page d'informations et d'actualités », et une conversation à double sens s'en est suivie. Eastporters a même envoyé de petits cadeaux aux Côte d'Azur pour les membres d'équipage avec lesquels ils s'étaient connectés. "Ils sont de retour en Europe maintenant", a déclaré Ftorek, "mais nous restons en contact."

Dotée du port naturel le plus profond de la côte est, la ville la plus à l'est du pays accueille depuis longtemps des navires de grande taille. Centre maritime très fréquenté dans les années 1800, il était devenu "le deuxième port le plus achalandé du pays, derrière New York, au tournant du 20e siècle", a noté Ftorek.

À partir des années 1870, lorsque l'industrie de la sardine autrefois lucrative du Maine a commencé à Eastport, le front de mer regorgeait également de dizaines de conserveries ainsi que d'usines fabriquant des sous-produits de poisson, des boîtes de conserve et d'autres produits auxiliaires. Aucune partie du poisson n'a été gaspillée. Les têtes et les queues sont devenues des écailles d'engrais utilisées pour fabriquer de l'essence de perle pour les cosmétiques. "Nous pouvions dire à l'odeur ce qui était transformé dans ces usines", a déclaré Ftorek, se souvenant de son adolescence à travailler dans une conserverie. « Certains jours, l'air sentait l'engrais. D'autres, ça sentait le vernis à ongles.

Dans les décennies qui ont suivi un pic au milieu des années 1900, l'industrie a lentement succombé à un double coup dur : les goûts des consommateurs sont passés des sardines (en fait de petits harengs) au thon, et les quotas de capture ont chuté. La dernière conserverie d'Eastport a fermé ses portes en 1983. Aujourd'hui, le saumon est élevé dans des enclos juste au large, et les pêcheurs commerciaux rapportent des prises telles que les homards, les pétoncles et les oursins.

Datant des jours de gloire de l'industrie de la sardine, Raye's Mustard a stimulé l'économie d'Eastport depuis 1900. Photo de Mimi B. Steadman

Reste un produit de l'apogée de la sardine : la moutarde, souvent ajoutée au poisson en conserve pour à la fois le conserver et le parfumer. En 1900, un Eastporter entreprenant de 20 ans nommé Wesley Raye a ouvert une usine de moutarde. "Nous l'appelions moutarde d'usine", se souvient Ftorek. "Ma mère m'envoyait acheter une cruche d'un gallon pour un quart."

Il y a environ 30 ans, alors que l'industrie de la sardine s'estompait, les descendants de Wesley ont introduit une gamme de variétés aromatisées destinées au marché gastronomique. Aujourd'hui, Raye's Mustard prospère sous la direction du membre de la famille de quatrième génération Kevin Raye et de son épouse Karen.

"C'est le dernier moulin à moutarde moulue sur pierre froide en Amérique du Nord", a déclaré Kevin Raye. « Nous utilisons toujours les machines originales de la deuxième révolution industrielle. Si Wesley entrait aujourd'hui, il pourrait le diriger.

Les Rayes prévoient de préserver cette histoire vivante dans le cadre d'un nouveau musée, dont l'ouverture est prévue dans l'année. Axé sur l'industrie de la sardine et de la moutarde, il présentera 120 ans de souvenirs, un théâtre, une cuisine de démonstration et le moulin lui-même, fonctionnant comme d'habitude.

Au centre-ville, dans le Raye's Mustard Pantry Store, j'ai sélectionné plusieurs pots sur des étagères chargées des plus de deux douzaines de variétés de l'entreprise et j'ai souri à la vue des cruches de gallon de moutarde d'origine alignées sur le sol. Le quartier commerçant historique de Water Street à Eastport abrite également plusieurs galeries, le magasin de bonbons Sweeties Downeast et S.L. Magasin de quincaillerie et de cadeaux Wadsworth & Son, qui a ouvert ses portes en tant qu'accastillage en 1818.

J'ai également remarqué un certain nombre de devantures de magasins vides, mais certains des beaux vieux bâtiments en briques rouges reçoivent le TLC dont ils ont besoin. Pionnier des efforts de sauvetage et de restauration, le Tides Institute & Museum of Art a transformé huit structures sur l'eau et les rues avoisinantes en espaces d'exposition et d'événement, en studios d'artistes et en résidences pour son programme d'artistes en résidence. La vaste collection de pièces contemporaines et historiques du musée célèbre la région frontalière et ses cultures. Un petit groupe de femmes à l'esprit civique a acheté un autre immeuble du centre-ville et l'a restauré sous le nom de The Commons Eastport, qui abrite maintenant une galerie d'artisanat local au rez-de-chaussée et deux élégantes suites locatives à l'étage.

« Pas plus tard que dans les années 1970, c'était un centre commercial animé, avec des grands magasins, des magasins de chaussures, toutes sortes de magasins », m'a dit Kevin Raye. « Les gens venaient en bateau des îles canadiennes voisines comme Campobello et Grand Manan pour faire du shopping. La frontière était poreuse, presque sans importance. Ces jours sont révolus, mais «l'avenir est prometteur», a-t-il déclaré, alors que de nouveaux Eastporters rejoignent la communauté.

Également courtier immobilier, Raye a déclaré que 2020 avait été l'année la plus réussie de tous les temps, en partie à cause de la pandémie. « J'ai eu des clients de tous les États. Il n'y a pas que les retraités. Avec l'avènement du travail à distance, des familles plus jeunes déménagent ici, amenant les enfants dans les écoles. Ils utilisent des biens et des services. Les maisons sont en cours de rénovation. Eastport a été découvert, et je ne pense pas qu'il soit ignoré.

La rédactrice en chef Mimi Bigelow Steadman vit sur la rivière Damariscotta à Edgecomb.

Si vous allez à Eastport

Sur l'eau

Chris Gardner, directeur de l'autorité portuaire d'Eastport, conseille aux bateaux en visite d'approcher par le passage Head Harbour. Alors que les glissades à l'intérieur du brise-lames sont réservées aux navires commerciaux et récréatifs saisonniers, les visiteurs peuvent s'amarrer à des quais flottants bien protégés juste à l'extérieur du brise-lames, du côté nord. La location journalière comprend l'accès à l'électricité et à l'eau. Les réservations à l'avance sont fortement encouragées (207-853-4614). Ceux qui arrivent du Canada peuvent passer par le bureau des douanes américain d'Eastport (207-853-4313).

Randonnée et canotage

En longeant le front de mer, une passerelle pavée offre une vue sur la baie jusqu'aux îles canadiennes voisines, dont Campobello. À Parc d'État de Shackford Head, les sentiers mènent à travers 90 acres boisés à de petites plages, des criques et un promontoire rocheux spectaculaire s'élevant à 173 pieds au-dessus du niveau de la mer. Tessa Ftorek, guide agréée en kayak de mer du Maine, affirme que pagayer dans les courants et les marées au large d'Eastport n'est pas pour les novices, et exhorte ceux qui s'intéressent au kayak de mer à engager un guide local. Elle recommande également le kayak sur l'un des lacs voisins comme une excellente alternative.

Considéré comme le plus ancien restaurant du Maine, le Dîner Waco se tient à côté du port depuis 1924. Oubliez cette ville du Texas - le nom de cet endroit chaleureux et convivial se prononce wack-o, un mélange des noms de famille des fondateurs. Proche, Le vieux gril de la truie est un autre restaurant familial servant des plats traditionnels et des fruits de mer frais. Juste en bas de la rue au Homard de la baie de Quoddy marché aux poissons, une fenêtre saisonnière à emporter offre une large sélection de fruits de mer favoris, les rouleaux de homard et la chaudrée font des éloges. Un stand de restauration emblématique à côté du brise-lames, Les hot-dogs de Rosie est le lieu des délicieux chiens, rondelles d'oignon et frites depuis cinq décennies.

Water Street est flanquée de boutiques et de galeries d'art attrayantes. Magasin de garde-manger à la moutarde de Raye est un incontournable, non seulement pour la gamme de moutardes qui chatouillent le palais, mais aussi pour les cadeaux et les souvenirs. Quelques portes plus bas est S. L. Wadsworth & Son, appartenant à la même famille depuis son ouverture en 1818. À l'origine une boutique d'accastillage, elle vend désormais de la quincaillerie, des cadeaux et des souvenirs. De l'autre côté de la rue, Les communes d'Eastport galerie présente des créations de près de 100 artistes locaux. Le dernier étage de ce bâtiment magnifiquement restauré abrite deux suites de location de luxe de deux chambres avec un balcon offrant une vue sur le port et la baie. Nous ne voulions pas partir. À Sweeties Downeast, les friandises sucrées incluent le fudge maison. Dans une ancienne banque, Galerie Est du Maine affiche les superbes photographies de Don Dunbar de la faune, des paysages marins et des paysages de la région.

Assurez-vous d'appeler à l'avance pour confirmer l'état de toute réglementation et fermeture de COVID-19 avant de visiter ces entreprises


P-061 : Journal de M. L. Gerould

PORTÉE : Il s'agit d'une transcription du journal de Martin L. Gerould, médecin militaire à bord du Str. Eastport, un navire à l'origine confédéré qui a été capturé par les troupes de l'Union et utilisé sur les voies navigables confédérées. Gerould tient un bref journal quotidien, décrivant la vie à bord du navire, son travail et ses passe-temps.

ÉTENDUE : 35 pages dactylographiées, recto seulement, transcrivant de courtes entrées quotidiennes du journal de 1864 de Gerould.

HISTORIQUE : Les Str. Eastport a été construit avant 1862 destiné à une utilisation confédérée sur la rivière Tennessee. Il a été capturé par des canonnières de l'Union en février 1862 et converti en bélier à toute épreuve au Caire, dans l'Illinois. Les forces de l'Union ont utilisé le Eastport sur le fleuve Mississippi entre l'île n°10 et l'embouchure de la rivière White dans l'Arkansas, puis plus tard sur le cours inférieur du Mississippi et ses affluents en tant que convoi et patrouilleur. Le 15 avril 1864, le Eastport a été touché par une torpille. Le 26, le capitaine Seth L. Phelps décide de le détruire pour l'empêcher de tomber aux mains des confédérés en plaçant 3 000 livres de poudre à canon dans la cale et en faisant exploser le navire.

Cette transcription a été complétée par la petite-nièce de Martin L. Gerould. La documentation d'accompagnement de ce parent indique qu'après l'explosion du Eastport, Gerould transféré à Str. Ft. Hindman, Gerould a également activement pris des photographies et les a vendues à des camarades de bord, ce qui est mentionné en passant fréquemment dans ce journal.

ACCÈS : Il s'agit de la collection P-061. Cette collection est disponible pour une utilisation sur place uniquement dans la salle de lecture des livres rares et des manuscrits. Une partie de la collection peut être photocopiée, numérisée ou photographiée, selon l'état. Il est conseillé aux chercheurs d'appeler à l'avance concernant les changements d'heures. en raison des intersessions et des vacances universitaires. La bibliothèque marchande de St. Louis est située aux niveaux un et deux du bâtiment de la bibliothèque Thomas Jefferson. Plus d'informations sur la conduite de recherches avec les collections d'archives de la bibliothèque, y compris les heures d'ouverture actuelles et les politiques de la salle de lecture, peuvent être trouvées sur notre Page de recherche.

Note de citation préférée : La citation préférée pour cette collection est « From the collections of the Herman T. Pott National Inland Waterways Library at the University of Missouri - St. Louis.”.


Selon le Bureau du recensement des États-Unis, le CDP a une superficie totale de 5,4 milles carrés (14,0 km 2 ), dont 5,3 milles carrés (13,6 km 2 ) de terre et 0,12 milles carrés (0,3 km 2 ), soit 2,41%, est l'eau. [1]

Eastport date des années 1730 lorsqu'un moulin à farine y a été construit. Cela a commencé comme deux hameaux, Seatuck et Waterville, et dans les années 1850, il a demandé un bureau de poste du nom de Seatuck. Il a été refusé car il ressemblait trop à Setauket, New York. Il a été rebaptisé Eastport. [3]

Dans la première moitié du 20e siècle, c'était la capitale de la production de canards de Long Island, produisant 6,5 millions de canards provenant de 29 fermes par an destinés au marché. À une certaine époque, la partie ouest d'Eastport, située dans la ville de Brookhaven, s'appelait « Seatuck », et la partie est, située à Southampton, était connue sous le nom de « Waterville ». Au cours des vingt dernières années, pratiquement toutes les fermes de canards ont été progressivement fermées et les descendants des agriculteurs d'origine ont vendu la précieuse propriété au bord de l'eau pour des projets de développement résidentiel. [4]

Au recensement de 2000, [5] il y avait 1 454 personnes, 554 ménages et 373 familles résidant dans le CDP. La densité de population était de 264,7 par mile carré (102,3/km 2 ). Il y avait 637 logements à une densité moyenne de 116,0/m² (44,8/km 2 ). La composition raciale du CDP était de 93,26 % de Blancs, 0,83 % d'Afro-américains, 0,28 % d'Amérindien, 1,17 % d'Asiatiques, 2,54 % d'autres races et 1,93 % de deux races ou plus. Hispanique ou Latino de n'importe quelle race étaient 9,35% de la population.

Il y avait 554 ménages, dont 30,7% avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 55,2% étaient des couples mariés vivant ensemble, 7,8% avaient une femme au foyer sans mari présent et 32,5% étaient des non-familles. 27,4 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 12,3 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,54 et la taille moyenne des familles était de 3,10.

La répartition par âge était de 23,9 % de moins de 18 ans, 5,8 % de 18 à 24 ans, 30,7 % de 25 à 44 ans, 25,8 % de 45 à 64 ans et 13,8 % de 65 ans ou plus. L'âge médian était de 38 ans. Pour 100 femmes, il y avait 107,7 hommes. Pour 100 femmes de 18 ans et plus, il y avait 104,1 hommes.

Le revenu familial médian était de 50 550 $ et le revenu familial médian était de 52 917 $. Les hommes avaient un revenu médian de 40 163 $ contre 35 000 $ pour les femmes. Le revenu par habitant pour le CDP était de 24 391 $. Environ 5,7 % des familles et 6,6 % de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté, dont 3,7 % des moins de 18 ans et 2,2 % des 65 ans ou plus.


Eastport Str- - Histoire

Histoire d'Eastport, Maine
De
Une Gazetteer de la
État du Maine

Par Géo. J. Varney
Publié par B. B. Russell, 57 Cornhill,
Boston 1886

Eastport est une ville et une île du sud-est du comté de Washington, dans la baie de Passamaquoddy. Les villes les plus proches sont Perry au nord-ouest et Lubec au sud-ouest. La baie de Ltibec et ses passages la séparent du continent à l'ouest, et les eaux de la baie de Passamaquoddy la séparent des îles Campo Bello et Deer, qui appartiennent à la Grande-Bretagne. Il est relié à Perry au moyen d'un pont de 1 280 pieds de longueur. La plus grande longueur de la ville est d'environ 5 milles dans une direction nord-ouest et sud-est, la plus grande largeur est d'environ 2 milles. La forme de l'île est extrêmement irrégulière et fournit plusieurs bons havres. Le village est situé au sud-est de l'île, sur un vaste port jamais fermé par les glaces. La pêche et le traitement du poisson ont été et sont toujours la principale industrie de la ville. Il y a maintenant treize usines de sardines en pleine activité à Eastport, employant environ 800 personnes. Ces usines fonctionnent nuit et jour pendant la saison et produisent environ 5 000 caisses par semaine. Quelque 8 000 $ par semaine sont versés chaque semaine aux mains, hommes, femmes et enfants. Les maisons de séchage du poisson marquant la rive est de la ville, mais regroupées en grand nombre le long du bord de l'eau dans le village, sont une caractéristique très visible du port. Une autre caractéristique est la colline fortifiée du village, appelée Fort Sullivan. « La redoute du prince-régent » est la plus haute éminence de la ville, le sommet étant à 183 pieds au-dessus de la ligne des hautes eaux. La vue sur la baie depuis ce point est très belle. La roche est généralement trapue, et le sol est composé de gravier, de loam et d'argile. Le foin et les pommes de terre sont les principales cultures. Il y a trois excellentes puissances de marée dans la ville. Les manufactures, autres que celles engagées dans les diverses préparations de poisson, sont un moulin à vapeur de 75 chevaux-vapeur, comprenant un moulin à grains capable de moudre 400 boisseaux par jour, des machines à caisses et à bobines, fabriquant 2 000 caisses et utilisant 2 500 pieds de bois de bobine et des machines à carder capables de faire des rouleaux de 150 lb. de laine par jour. Le village contient une centaine d'entrepôts et de magasins. Il est joliment aménagé et le long des rues se trouvent de nombreux ormes, érables, hackmatacs, sorbiers et mélisses tandis que partout les cours avant sont remplies de fleurs.

Eastport a été constituée le 24 février 1798 et a été nommée Eastport parce qu'elle était le port le plus à l'est des États-Unis. À cette date, la ville comprenait l'île Moose (Eastport), les îles Dudley (Allen), les îles Frederic (Rice) et le territoire de la ville actuelle de Lubec. Ce dernier avec les deux dernières îles ont été mis en route en 1811. Les premiers colons étaient des pêcheurs de Newburyport, Mass., et de Portsmouth, NH dont James Cochrane était le premier, venant de Newburyport en 1772. Avant son incorporation, Eastport était connue sous le nom de Moose Island. Le bureau principal du district des douanes des États-Unis de Passamaquoddy est situé à Eastport presque depuis l'incorporation de la ville.

Pendant l'embargo de 1809, une fortification nommée Fort Sullivan a été construite sur la colline du village. En 1814, le major Perley Putnam, de Salem, fut placé au commandement de cette région, avec une force de 100 miliciens, dont 30 étaient stationnés à Robbinston. Le 5 juillet de cette année, une petite force de Britanniques secrètement envoyée d'Halifax, fut rejointe par une flotte des Bermudes, le tout composé du « Ramillies », un navire de 74 canons, le sloop de guerre « Martin , les bricks « Rover » et « Bream », le bombardier « Terror » et plusieurs transports, transportant plus de 1 000 hommes, comprenant le 102e d'infanterie et un bataillon d'artillerie. Les troupes étaient commandées par le colonel Thomas Pilkington, toute la force étant sous le commandement du commodore Sir Thomas Hardy. Ceux-ci sont arrivés avant Eastport le 11 juillet. La force était si forte qu'il semblait pire qu'inutile de lutter, et la place fut cédée. Les Britanniques revendiquèrent l'île comme étant du côté britannique de la frontière établie en 1783 et ordonnèrent aux habitants de prêter serment d'allégeance. Alors que certains se sont conformés à l'exigence, d'autres l'ont éludé, et beaucoup sont partis vers l'ouest. Parmi les dépouilles trouvées par l'ennemi, il y avait 9 000 $. dans des billets inachevés du Trésor des États-Unis, ne manquant que de la signature du percepteur des douanes pour les rendre valides, mais les menaces et les artifices n'ont pas amené l'officier à les signer. Après un certain temps, après avoir nommé un percepteur britannique des douanes, la flotte partit, mais laissa 800 hommes pour tenir la place. Celles-ci se sont poursuivies ici pendant trois ans après la fin de la guerre, au motif que cette île était incluse dans les limites originales du Nouveau-Brunswick.

La ville en 1820, deux ans après le retrait des forces britanniques, contenait cent vingt-cinq maisons d'habitation, soixante-quinze magasins, soixante quais et trois lieux de réunion, dont un coûtait 10 500 $. En 1839, la plus grande partie du quartier des affaires du village fut incendiée, mais fut bientôt reconstruite. Eastport a fourni 403 hommes à la cause de l'Union pendant la guerre de la Rébellion. Il y a maintenant dans le village une caisse nationale et une caisse d'épargne, la douane du district de Passainaquoddy, un bureau télégraphique, une station de transmission des États-Unis, un journal et une bibliothèque publique de 1 800 volumes. La Frontier National Bank a un capital de 75 000 $, la Eastport Savings Bank, au début de 1880, détenait en dépôts et bénéfices la somme de 153 780,34 $. Le « Eastport Sentinel », publié par N. B. Nutt, Esq., est un article précieux et intéressant. Voici un port de l'International Steamship Line, reliant Boston, Portland et St. John et de la St. Croix Steamboat Line, par lequel il est relié à Calais, St. Andrews et Robbinston. C'est le terminus de la ligne d'étapes quotidiennes vers Calais et Machas, du premier dont il est distant de 30, et du dernier, de 40 milles. Parmi les citoyens honorés de cette ville se trouvaient Hons. Lorenzo Sabine, Joseph C. Noyes et Esquires Ichabod R. Chadbourne, Daniel T. Granger, Frederick Hobbs, Aaron Hayden, Bion Bradbury et Jonathan D. Weston. Il y a dans la ville dix personnes âgées de plus de quatre-vingt-dix ans, quinze environ quatre-vingts, et une qui prétend avoir cent deux ans.


Gare d'Eastport

Eastport était une gare ferroviaire construite sur l'ancienne branche Manorville de la Long Island Rail Road à Eastport, New York. Elle a été ouverte en 1870 et fermée en 1958. C'était la gare la plus à l'est le long des deux embranchements de la ville de Brookhaven.

Initialement nommée « gare de Moriches » pour les villes voisines de Moriches, Centre Moriches et East Moriches, bien qu'elle soit située à l'est des Moriches, la gare a été construite en mars 1870 à l'angle sud-est du passage à niveau de l'autoroute Montauk pour ce qui était puis la succursale de Sag Harbour du Long Island Railroad. La branche de Sag Harbor a été construite par Oliver Charlick pour empêcher le South Side Railroad de Long Island de s'étendre à l'est de Patchogue.

L'ancienne ligne principale du South Side Railroad de Long Island a été prolongée jusqu'à la gare d'Eastport le 27 juillet 1881 après une éventuelle acquisition par la LIRR. Le 18 octobre de la même année, il a été déplacé à l'angle sud-ouest de l'autoroute Montauk et du chemin East Moriches (maintenant Boulevard), et rebaptisé « Eastport ». [1] Il incluait également un triangle entre les trains en direction est et ouest qui passaient sur un pont au-dessus de la route de Montauk. Lorsque l'extension de Montauk a finalement été construite à l'est de la gare de Bridgehampton, [2] la gare d'Eastport est devenue officiellement la plaque tournante de la branche de Manorville et de la branche de Montauk. De 1916 à 1938, la jonction de ces deux lignes contenait les cabines PT.

Le tronçon ouest de l'étoile menant à l'embranchement de Manorville a été abandonné en 1931. Les cabines des PT ont été remplacées par des aiguillages et des signaux automatisés. La succursale elle-même a été abandonnée en 1949. Avec la gare d'East Moriches juste au sud-ouest d'ici, la gare d'Eastport a été fermée par le LIRR le 6 octobre 1958 et a été déplacée vers un emplacement privé en 1959. Cependant, elle continue de servir de plaque tournante du fret agricole local pendant des décennies plus tard.


Contenu

Les premiers habitants connus de la région de Westport, identifiés grâce à des découvertes archéologiques, remontent à 7 500 ans. [8] Les archives des premiers colons blancs rapportent que les Indiens Pequot vivaient dans la région qu'ils appelaient Machamux traduit par les colonialistes comme belle terre. [9] La colonisation par les colonialistes remonte aux cinq Agriculteurs au bord de la berge dont les familles ont grandi et ont prospéré dans une communauté qui a continué à s'étendre. Les colons sont arrivés en 1693, après avoir suivi le bétail dans la région isolée. [9] La communauté avait sa propre société ecclésiastique, soutenue par des éléments civils et religieux indépendants, lui permettant d'être indépendante de la ville de Fairfield. [10] Au fur et à mesure que la colonie s'étendait, son nom changea : elle fut brièvement connue sous le nom de « Bankside » en 1693, officiellement nommée Green's Farm en 1732 en l'honneur du fermier de Bankside John Green et en 1835 constituée en ville de Westport. [8] [11] [ citation complète nécessaire ]

Pendant la guerre d'indépendance, le 25 avril 1777, une force britannique de 1 850 hommes sous le commandement du gouverneur royal de la province de New York, le major-général William Tryon, débarqua sur la plage de Compo pour détruire les fournitures militaires de l'armée continentale à Danbury. [12] Minutemen de Westport et les régions environnantes se sont cachés pendant que les troupes de Tryon sont passées et ont ensuite lancé une offensive de leur arrière. Une statue sur la plage de Compo commémore ce plan d'attaque avec un Minuteman accroupi face à la plage, regardant ce qui aurait été l'arrière des troupes. [13] Un panneau sur Post Road East commémore également cet événement. [14]

La ville de Westport a été officiellement constituée le 28 mai 1835, avec des terres de Fairfield, Weston et Norwalk. [8] [15] Daniel Nash a dirigé 130 personnes de Westport dans la pétition de la ville de Fairfield pour l'incorporation de Westport. La force motrice derrière la pétition était d'aider la viabilité économique de leur port maritime qui était minée par les ports maritimes des villes voisines. [16] Pendant plusieurs décennies après cela, Westport était une communauté agricole prospère, se distinguant comme le principal centre de culture d'oignons aux États-Unis. moteur économique. [dix]

L'agriculture était la première grande industrie de Westport. Au 19e siècle, Westport était devenu un centre d'expédition en partie pour transporter les oignons au marché.

À partir de 1910 environ, la ville connaît une expansion culturelle. [8] [18] Pendant cette période, des artistes, des musiciens et des auteurs tels que F. Scott Fitzgerald ont déménagé à Westport pour se libérer des demandes de déplacement vécues par les gens d'affaires. [19] Les racines de la réputation de Westport en tant que centre artistique remontent à cette période pendant laquelle elle était connue comme un « paradis créatif ». [8]

Au 20ème siècle, une combinaison d'industrialisation et de popularité parmi les New-Yorkais attirés par le Westport à la mode - qui avait attiré de nombreux artistes et écrivains - a conduit les agriculteurs à vendre leurs terres. Westport est passé d'une communauté d'agriculteurs à un développement de banlieue. [20] [21]

Dans les années 1950 jusqu'aux années 1970, les New-Yorkais qui déménagent de la ville vers les banlieues découvrent la culture d'artistes, de musiciens et d'auteurs de Westport. [18] La population s'est développée rapidement, aidée par la facilité de faire la navette à New York City et de nouveau aux collines de roulement et à la "beauté naturelle de la ville." [8] [22] À cette époque, Westport avait "des achats de mode chics de type new-yorkais" [23] [24] et un système scolaire avec une bonne réputation, les deux facteurs contribuant à la croissance. [18] [22] [23] [24] [25] [26]

Au 21e siècle, Westport était devenu un centre de finance et d'assurance, ainsi que des services professionnels, scientifiques et techniques.

Selon une publication du recensement de 2010, [27] Westport a une superficie totale de 33,45 milles carrés (86,6 km 2 ) dont 19,96 milles carrés (51,7 km 2 ) (59,67 %) sont des terres avec la superficie restante de 13,49 milles carrés (34,9 km 2 ) (40,20 %) eau.

Westport est bordé par Norwalk à l'ouest, Weston au nord, Wilton au nord-ouest, Fairfield à l'est et Long Island Sound au sud.

Climat Modifier

Les données climatiques pour Westport, Connecticut
Mois Jan fév Mar avr Peut juin juil août SEP oct nov déc Année
Record élevé °F (°C) 68
(20)
71
(22)
79
(26)
95
(35)
97
(36)
97
(36)
102
(39)
97
(36)
99
(37)
89
(32)
77
(25)
66
(19)
102
(39)
Moyenne élevée °F (°C) 37
(3)
39
(4)
48
(9)
60
(16)
70
(21)
79
(26)
84
(29)
82
(28)
75
(24)
64
(18)
52
(11)
42
(6)
61
(16)
Moyenne basse °F (°C) 19
(−7)
21
(−6)
29
(−2)
38
(3)
47
(8)
57
(14)
62
(17)
61
(16)
53
(12)
40
(4)
33
(1)
24
(−4)
40
(5)
Enregistrement bas °F (°C) −15
(−26)
−7
(−22)
−2
(−19)
17
(−8)
21
(−6)
34
(1)
45
(7)
41
(5)
31
(−1)
17
(−8)
14
(−10)
−9
(−23)
−15
(−26)
Précipitations moyennes pouces (mm) 4.2
(110)
3.15
(80)
4.33
(110)
4.37
(111)
4.36
(111)
3.94
(100)
3.83
(97)
3.89
(99)
4.54
(115)
3.89
(99)
4.04
(103)
3.96
(101)
48.5
(1,236)
Chutes de neige moyennes pouces (cm) 7.6
(19)
7.8
(20)
4.9
(12)
0.7
(1.8)
0
(0)
0
(0)
0
(0)
0
(0)
0
(0)
0
(0)
0.6
(1.5)
4.6
(12)
26.2
(66.3)
Jours de précipitations moyennes (≥ 0,01 in) 6.3 5.9 6.8 7.3 7.7 7.1 6.6 6.5 6.3 5.7 6.4 6.3 78.9
Jours de neige moyens (≥ 0,1 po) 3.5 2.9 1.2 0 0 0 0 0 0 0 0.1 1.4 9.1
Source 1 : The Weather Company Record Low & High Data & Average Low & High Data & Average Precipitations Data [28]
Source 2: USA.com Moyenne des chutes de neige pouces & Moyenne des jours de précipitation & Moyenne des jours de neige [29]

Topologie Modifier

La gare et un total de 26 pour cent des habitants de la ville vivent dans la plaine inondable de 100 ans. [30] La plaine inondable a été violée en 1992 et 1996, entraînant des dommages à la propriété privée, l'inondation en 1992 du parking de la gare et la mise en œuvre de mesures d'atténuation des inondations qui comprennent des règlements municipaux qui affectent les rénovations et les agrandissements de bâtiments dans la zone inondable. [ citation requise ]

Quartiers Modifier

  • Saugatuck – autour de la gare de Westport près du coin sud-ouest de la ville – une zone bâtie avec quelques restaurants, magasins et bureaux. Saugatuck provient de la tribu Paugussett signifiant embouchure de la rivière à marée.
    • Rivages de Saugatuck – une péninsule incurvée entourée par le détroit de Long Island, cette zone faisait autrefois partie de la ville de Norwalk. Aujourd'hui, plusieurs centaines d'habitants vivent sur la péninsule, qui est devenue une partie de Westport dans les années 1960.
    • Île Saugatuck – fondée dans les années 1890 sous le nom de Greater Marsh Shores, l'île a été renommée en son nom actuel en 1920 et est devenue un district fiscal spécial le 5 novembre 1984.
    Population historique
    Recensement Pop.
    18401,803
    18502,651 47.0%
    18603,293 24.2%
    18703,361 2.1%
    18803,477 3.5%
    18903,715 6.8%
    19004,017 8.1%
    19104,259 6.0%
    19205,114 20.1%
    19306,073 18.8%
    19408,258 36.0%
    195011,667 41.3%
    196020,955 79.6%
    197027,318 30.4%
    198025,290 −7.4%
    199024,410 −3.5%
    200025,749 5.5%
    201026,391 2.5%
    2017 (est.)27,777[1]5.3%
    CT.gov

    Le recensement américain de 2019 a rapporté une estimation de la population de 28 491 avec le revenu médian des ménages à 206 466 $. [36]

    Le recensement américain de 2010 a compté le nombre total de ménages à Westport à 9 573 dont 7 233 (75,6 %) étaient des ménages familiaux. [37] La ​​densité de population était de 1 322,2 habitants par mile carré (510,5/km 2 ). Il y avait 10 065 unités de logement à une densité moyenne de 503,0 par mile carré (194,2/km 2 ).

    Selon le recensement de 2010, la population de Westport était de 92,6 % de Blancs, 4,0 % d'Asiatiques, 1,2 % de Noirs ou d'Afro-américains et 0,1 % d'Indiens d'Amérique. Les individus d'autres races représentaient 0,6% de la population de Westport, tandis que les individus de deux races ou plus représentaient 1,6%. [38] De plus, les Latinos de n'importe quelle race représentaient 3,5 % de la population de Westport. Environ 29,8 % des résidents de Westport avaient moins de 18 ans en 2010, plus élevé que la moyenne américaine de 24 %.

    Selon le recensement de 2000, il y avait 9 586 ménages, dont 38,4% avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 66,1% étaient des couples mariés vivant ensemble, 6,8% ont une femme dont le mari ne vit pas avec elle, et 25,2% n'étaient pas des familles. 20,8 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 8,8 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,66 et la taille moyenne des familles était de 3,10.

    Dans la commune, la population est dispersée, avec 27,9 % de moins de 18 ans, 2,7 % de 18 à 24 ans, 26,2 % de 25 à 44 ans, 28,0 % de 45 à 64 ans et 15,1 % qui ont 65 ans ou plus âgée. L'âge médian était de 41 ans. Pour 100 femmes, il y avait 90,7 hommes. Pour 100 femmes de 18 ans et plus, il y avait 86,3 hommes.

    Selon une estimation de 2007, le revenu médian d'un ménage de la ville était de 147 391 $ et le revenu médian d'une famille était de 176 740 $. Au recensement de 2000, les hommes avaient un revenu médian de 100 000 $ contre 53 269 $ pour les femmes. Le revenu par habitant de la ville était de 73 664 $. 2,6% de la population et 1,5% des familles vivaient en dessous du seuil de pauvreté. Sur l'ensemble des personnes vivant dans la pauvreté, 2,7% ont moins de 18 ans et 2,1% ont 65 ans ou plus.

    In July 2008, Westport was named the fifth top-earning city in the US, with a median family income of $193,540 and median home price of $1,200,000. [39] In 2018, data from the American Community Survey revealed that Westport was the 9th wealthiest city in the United States. [40]

    Westport town vote
    by party in presidential elections [41]
    Année Démocratique Républicain Third Parties
    2020 74.46% 13,048 24.09% 4,222 1.45% 253
    2016 68.99% 10,655 26.99% 4,169 4.01% 620
    2012 56.45% 8,495 42.79% 6,439 0.76% 114
    2008 65.05% 10,067 34.52% 5,342 0.43% 66
    2004 59.47% 9,115 39.56% 6,063 0.98% 150
    2000 57.35% 8,304 38.61% 5,590 4.05% 586
    1996 51.61% 7,331 40.73% 5,785 7.67% 1,089
    1992 48.10% 7,799 38.02% 6,166 13.88% 2,251
    1988 44.32% 6,519 54.73% 8,051 0.95% 140
    1984 38.58% 5,774 61.21% 9,162 0.21% 31
    1980 30.26% 4,381 53.95% 7,810 15.79% 2,285
    1976 40.97% 6,053 58.73% 8,677 0.30% 44
    1972 40.23% 5,937 58.98% 8,705 0.79% 116
    1968 42.34% 5,435 54.82% 7,037 2.84% 365
    1964 59.54% 6,939 40.46% 4,716 0.00% 0
    1960 35.86% 3,825 64.14% 6,842 0.00% 0
    1956 24.60% 2,232 75.40% 6,842 0.00% 0

    Westport, like Connecticut as a whole, is heavily Democratic. Hillary Rodham Clinton outscored Donald J. Trump by 42 points in 2016, marking the best performance for a Democratic presidential nominee in the town in over 60 years.

    Westport was one of five towns in Connecticut that backed former Governor John Kasich over Donald J. Trump in the 2016 Republican presidential primary. Kasich received 1,098 votes (46.19 percent) ahead of Trump who garnered 1,053 votes (44.30 percent). U.S. Senator Ted Cruz of Texas finished third with 165 votes (6.94 percent). [42]

    The town switched to a Representative Town Meeting style governance in 1949. The government consists of a three-member Board of Selectmen, a Representative Town Meeting (RTM), a Board of Finance, a Board of Education, a Planning and Zoning Commission, and various other commissions, boards, and committees.

    Taxes Edit

    As of 2019, the current mill rate of Westport is 16.86. [43]

    Police department Edit

    As of 2020, the Westport Police Department has a full-time complement of 64 sworn police officers that serve the Town of Westport. [44] This department is one of few Police Departments in the country to invest in electric and hybrid fleets. [45]

    Fire department Edit

    The town of Westport is protected by the paid, full-time firefighters of the Westport Fire Department (WFD). Established in 1929, the Westport Fire Department currently operates out of 4 fire stations, located throughout the town, and maintains a fire apparatus fleet of 6 Engines, (4 first line and 2 reserve) 1 truck, 1 rescue, 1 fireboat, 1 High Water Unit, 1 utility unit and 1 Shift Commander's unit. The fire department also holds the Fairfield County Hazardous Materials Truck, housed at Westport Fire Headquarters. The Westport Fire Department responds to, on average, approximately 4,000 emergency calls annually. [46]

    Below is a complete listing of all fire station locations and apparatus in the town of Westport.

    Engine company Special unit Address Quartier
    Moteur 2 Rescue 3, Fireboat, High Water Unit, Utility Unit 515 Post Rd. E. Downtown
    Engine 4 555 Riverside Ave. Saugatuck
    Engine 5 66 Center St. Greens Farms
    Engine 6 FireBoat 61 Easton Rd. Coleytown

    Schools Edit

    Écoles publiques Modifier

    Staples High School is Westport's only public high school. Staples High School was ranked No. 4 for best high schools in Connecticut and 279th best nationwide." [47] The school is in the Staples neighborhood.

    The district has two middle schools, Bedford Middle School and Coleytown Middle School, the latter being down for renovations due to mold issues. [48] In September 2009, Bedford Middle School was awarded the government-honored Blue Ribbon Award. In 2020, Bedford Middle and Coleytown Middle schools were ranked No. 3 and No. 7 in the state, respectively. [49]

    There are five elementary schools with a total of 2,556 students:

    • Coleytown Elementary School [50]
    • King's Highway Elementary School [51][52]
    • Saugatuck Elementary School [53]
    • Long Lots Elementary School [54]

    There are numerous preschools in Westport, including Stepping Stones Pre-school, Greens Farms Nursery School, Saugatuck Nursery School, Earthplace Nursery School and the YMCA Childcare. [55] [56] [57] [58]

    For the 2020–21 fiscal year, the school district's adopted budget is $121.9 million. [59] The school district had an estimated $109.1 million budget for the 2009–10 fiscal year, giving it an average per pupil expenditure of $16,266. [60] The average 2010 class size for kindergarten through first grade was 22 students and 25 students for second through fifth grade. [61]

    Private schools Edit

    Greens Farms Academy, located in the 1920s Vanderbilt estate overlooking Long Island Sound, is a K-12 private preparatory school located in the Greens Farms section of town. Pierrepont School, opened in 2002 on Sylvan Road, is a private K-12 school for gifted students.

    Scientific institutions Edit

    The Rolnick Observatory, operated by the Westport Astronomical Society, is open to the public for free on clear Wednesday and Thursday evenings. The observatory is located at 182 Bayberry Lane, on a former Nike missile site. [62] [63]

    Earthplace, The Nature Discovery Center, is a natural history museum, nature center and wildlife sanctuary located at 10 Woodside Lane. The organization is dedicated to the promotion of public environmental education, preservation and conservation. Activities include maintaining a 62-acre (250,000 m 2 ) open space wildlife sanctuary with trails, presenting public nature education programs, a water quality monitoring program, an interactive nature discovery area, a nursery school and summer camp.

    Westport's first newspaper dates back to the printing and publication of the first issue of The Saugatuck Journal on December 26, 1828. [19] [64]

    Westport is served by both English-language newspapers and news websites including Westport News [65] and WestportNow. [66] The town is also home to a monthly magazine Westport.

    Commerce and industry Edit

    The financial services sector employs 7,171 in Westport half of whom commute daily to Westport. The financial services industry is a major segment of the local economy. The major financial services companies in Westport now are Bridgewater Associates, a global investment manager and Westport's largest employer, Canaan Partners, an early stage venture capital firm focusing on IT and life sciences, and BNY Mellon. [67] Professional, scientific, and technical services companies include Terex, a Fortune 500 company manufacturing industrial equipment and offering professional and technical services around those products, and dLife, a multimedia diabetes education (and marketing) company.

    Nonprofits Edit

    • The Westport Country Playhouse, founded in 1930, is a regional theater known for its excellent theatrical performances. [68] After Paul Newman moved to Westport in 1960, he became a principal "driving force" behind the playhouse reported as "one of the country’s most respected summer theaters." [68] The playhouse went through a renovation process that was completed in 2005 on its seventy-fifth anniversary. [8][10] , Formerly the Westport Historical Society, Westport Museum for History & Culture (WM), has been a cultural and educational organization dedicated to preserving, presenting and celebrating the history of Westport since its founding in 1889. Their mission is to inspire the holistic discovery of our town's history inclusive of our collective heritage and its place in the larger American story. [69] , the American charity, governed entirely separately from the British charity of the same name, was headquartered in Westport before moving to Fairfield. [8][70]
    • The Smith Richardson Foundation, a public policy think tank, is headquartered in Westport, Connecticut.
    • The Westport Animal Shelter Advocates (WASA) support the town's animal shelter located on Elaine Road, as well as other Fairfield County animal shelters.
    • The Joseph J. Clinton Veterans of Foreign Wars (VFW) Post 399 has been a Westport institution since 1920. Named for World War I veteran, Private Joseph J. Clinton from Westport who was killed in France just 4 days before the armistice. VFW Post 399 is committed to making a meaningful and positive contribution to the veterans and families that have served our country with honor. We are part of the national Veterans of Foreign Wars organization and are a 501(c)(19) Non-Profit charity.

    Parks and recreation Edit

    Comprising 234 acres (0.95 km 2 ), Sherwood Island State Park is located on Long Island Sound and includes beach access. Compo Beach and Burying Hill Beach are municipal beaches that are open to out-of-town visitors in the summer for a fee. The state's 9/11 memorial was put in Sherwood Island State Park in Westport on a clear day the New York City skyline can be seen. [71]

    In 1960, Westport purchased Longshore Club Park.

    In 2011, Paul Newman's estate gave land to Westport to be managed by the Aspetuck Land Trust. [72]

    In 2010, the historic Wakeman Farm was reopened to the public as the Wakeman Town Farm and Sustainability Center. The town's website describes as an "organic demonstration homestead open to the public. The Farm is a model facility created to educate the community with local healthy food production, responsible land stewardship, sustainable practices and community service orientation." [73]

    Interstate 95, the Merritt Parkway, and U.S. 1, as well as the Saugatuck River, run through Westport.

    Westport has two train stations, Green's Farms and Westport on the Metro-North Railroad's New Haven Line, which serves Stamford and Grand Central Terminal in New York City or New Haven-Union Station. This line is shared with Amtrak trains as it is part of the Northeast Corridor, but no Amtrak services stop at Green's Farms or Westport. The nearest Amtrak stations are at Bridgeport (10 miles) and Stamford (12 miles).

    "Main to Train" study Edit

    A recent initiative by residents of the Town of Westport, Connecticut, culminating in a 2019 report. [74] It is part of a greater interest to improve pedestrian and cyclist options from the major places of interest in town: downtown Westport to the Westport Train Station. This approximate two-mile stretch of road is most directly accessible via Post Road East (U.S. Route 1) to Riverside Avenue. The third iteration of the study will more specifically address ways in which this path can be improved for people not traveling by car the first report considered the conditional state of the path and the second analyzed traffic conditions.

    The Westport Planning and Zoning Commission [75] is interested in offering more sustainable and accessible transit options: in 2017 the Commission released a report on alternate transit options, [76] complete with surveys of town residents and maps of current sidewalks and bike paths. The lack of sidewalks on some two-way arterial and many collector streets may increase the potential for accidents. This is occurring in tandem with the Connecticut Department of Transportation’s notable laws which support users of all transit forms: the Complete Streets Law of 2009, [77] the 2014 Vulnerable User Law, [78] and the 2015 Bike Bill. [79] A true application of change in the post-Complete Streets law is the restriping of road shoulders by the DOT across the state, including the many, already narrow, two-way streets. The narrowing of roads [80] is known to encourage slower, safer driving, which protects pedestrians and cyclists, as well as auto users. This form of traffic calming is thus in line with Vision Zero, an interest by New Urbanists and city planners focused on reducing traffic-caused injuries and fatalities.

    The Norwalk Transit District, with several routes available for Westporters due to support by the Town of Westport, offers another form of transit for mainly commuting use.

    • In the television series The West Wing, Josh Lyman is a native of Westport.
    • Westport was the location of the fictional residence (1164 Morning Glory Circle) of Darrin and Samantha Stephens on the television series Enchanté. [81]
    • In the sixth and final season of I Love Lucy, the Ricardos and Mertzes leave New York and move to Westport.
    • The Twilight Zone had one episode called "A Stop at Willoughby", wherein the main character worked in NYC and commuted by train to his home in Westport. [82] It aired on May 6, 1960, and the episode was written by then-Westport resident Rod Serling.
    • The Swimmer (1968), a film starring Burt Lancaster, is based on a short story by John Cheever. Most of the film was shot in backyard pool locations in Westport. [83]
    • The Stepford Wives (1975) filmed in various Westport locations and used a colonial house in the Williamsburg district as the home of the main characters. [84] 's Underworld (1997) features an ad executive named Charlie Wainwright who in 1961 lives in Westport. [85]
    • The 1998 production This Is My Father was partly filmed in Westport. [86]
    • The 2004 film The Girl Next Door was vaguely based on Westport – director Luke Greenfield grew up in town. It was filmed and set in California. That same decade parts of the 2008 production of The Sisterhood of the Traveling Pants 2 were filmed in Westport [87]
    • American Housewife takes place in Westport. [88]
      's children's novel Rabbit Hill depicts a colony of anthropomorphic rabbits living in the countryside near Westport.
  • Dans The Last Olympian, the final novel of the hugely popular Percy Jackson & the Olympians series by Rick Riordan, the titular character, Percy Jackson, travels to Westport to visit Luke Castellan's childhood home.
  • The Land of Steady Habits is set in Westport.
  • Among the many actors, singers and other entertainers who have lived in town is Paul Newman who resided in Westport from 1960 until his death in 2008. His wife, Joanne Woodward, still resides in town. [90] [91] Fala (1940–1952), President Franklin D. Roosevelt's dog, was an early Christmas gift from Mrs. Augustus G. Kellogg, a town resident. [92] Actress Grace Carney moved to Westport in 1979, when she became president of United Tool and Die, a company started by her father. [93] She died in the city in 2009. [94] Actress Gene Tierney grew up in Greens Farms. [95] Adult film star Marilyn Chambers grew up in Westport under her given name Marilyn Briggs. Martha Stewart also lived in Westport at her historic estate of Turkey Hill. [96] Jean Donovan, a lay Roman Catholic missioner martyred in El Salvador in 1980 grew up in Westport and graduated from Staples High School. She is honored on the litany of saints by the Lutheran World Federation and by The Anglican Communion. Academy Award winner Sandy Dennis lived in Westport until her death in 1992. Actor Christopher Walken lives in Westport. Former FDA chief Dr. Scott Gottlieb is a resident of Westport. [97]


    Remarques

    [note 2] TATT stands for a specific string of nucleotide bases, thymine-adeninethymine- thymine. Thymine and adenine are two of the four bases frequently found in DNA. The other two are cytosine (C) and guanine (G).

    [note 3] Norrgard, K., "Forensics, DNA Fingerprinting, and CODIS" (accessed July 7, 2010) Nature Education 1(1) (2008).

    [note 4] Hanson, E., and J. Ballantyne, "A Highly Discriminating 21 Locus Y-STR 'Megaplex' System Designed to Augment the Minimal Haplotype Loci for Forensic Casework," Journal of Forensic Sciences 49 (January 2004): 1-12.


    File:Water Street, Eastport, Maine, in 2012.jpg

    Cliquez sur une date/heure pour afficher le fichier tel qu'il apparaissait à ce moment-là.

    Date/HeureLa vignetteDimensionsUtilisateurCommenter
    courant22:50, 24 April 20161,600 × 1,200 (485 KB) FastilyClone (talk | contribs) Transferred from enwp

    Vous ne pouvez pas écraser ce fichier.


    Welcome to Eastport

    Eastport's distinctive history, character and identity grew from maritime roots. The marinas that now serve pleasure boaters were once filled with wooden workboats. So crowded was the shoreline, it was said that an enterprising cat could flit from boat to boat and skirt the entire peninsula without getting its feet wet.

    Once a separate town, Eastport was annexed to Annapolis in 1951. Nevertheless, it retains a distinct local flavor and spirit. We invite you to explore Eastport's rich, diverse history through the 14 stops on this self-guided tour.

    Text with lower-left photo: The popular yellow flags with the motto "We like it this way" flew first in 1998. To offset the potential loss to businesses from a temporary bridge closure, the community created the mock "Maritime Republic of Eastport" and declared independence from Annapolis.

    Human history on Horn Point peninsula goes back thousands of years. Algonquin tribes hunted and fished here, Puritans settled the area, and farmers worked the land.

    For much of the colonial era, the Hill family was a major landowner. Indeed, early maps show Back Creek as "Hill's Back Creek." One Hill descendant, Henrietta Margaret, married Benjamin Ogle, who later became Governor of Maryland.

    During the Revolutionary War,

    a fort on Horn Point helped defend Annapolis Harbor from invasion by the British Fleet. A historic plaque across the street tells of Lafayette's encampment in Annapolis.

    Text with upper-left photo: Benjamin Ogle, Governor of Maryland from 1798 to 1801, found the pastures of Horn Point ideal for raising some of the state's first racehorses.

    Text with main photo: For thousands of years, Algonquin Indians used dugout canoes to harvest fish and oysters on these creeks.

    The town of Eastport took shape after the Civil War. In 1868, the land was divided into lots and sold to both black and white families, mainly watermen and workers from the Naval Academy. Maritime industries grew, and by the 1920s, the town was flourishing.

    In the latter part of the 20th century, oyster and crab harvests waned and the traditional wooden workboats gave way to modern fiberglass pleasure boats. Eastport's working past gave way to gentrification.

    As you tour the Eastport peninsula, you can still see hints of Eastport's past. To discover more, visit the Annapolis Maritime Museum at the Back Creek end of Second Street, or log onto www.AnnapolisMaritimeMuseum.org.

    Text with upper left photo: The farmland of the Horn Point peninsula was divided into lots in 1868. Today the streets are numbered in the opposite

    direction of those on this plat.

    Text with main photo: Arnie Gay's Yacht Yard, established after World War II on this site, was one of the first marinas tailored for pleasure boaters rather than workboats.

    Erected by Chesapeake Bay Gateways Network, Annapolis Maritime Museum, Four Rivers Garden Club.

    Emplacement. 38° 58.282′ N, 76° 29.11′ W. Marker is in Eastport, Maryland, in Anne Arundel County. Marker is on 6th Street 0.1 miles north of Severn Avenue, on the right when traveling north. Touchez pour la carte. Marker is in this post office area: Annapolis MD 21403, United States of America. Touchez pour les directions.

    Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. On to Yorktown (here, next to this marker) Lafayette s Encampment (within shouting distance of this marker) Eastport Veterans Park (about 400 feet away, measured in a direct line) A Tale of Three Bridges (about 600 feet away) Eastport's Old "Main Street" (about 600 feet away) Arnold C. Gay (about 600 feet

    away) The Old Farmhouse (about 800 feet away) Three Great Boat Yards, One Location (approx. mile away). Touch for a list and map of all markers in Eastport.

    Regarde aussi . . . Annapolis Maritime Museum. (Submitted on March 2, 2008, by F. Robby of Baltimore, Maryland.)


    Voir la vidéo: Bar Harbor Maine - Guided Tour of Downtown - Things to Do (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Boyden

    Félicitations, l'idée géniale

  2. Cupere

    Cool, je suis ému)

  3. Moshicage

    Il me semble que c'est l'excellente idée

  4. Alburt

    gaspillage total

  5. Grafere

    Phrase brillante



Écrire un message