L'histoire

Dhammapada


Tipitaka (sanscrit : Tripitaka), le canon bouddhiste, se compose de trois pitaka (Tri signifie trois etPitaka fait référence à des cases), à savoir Vinaya ou régime monastique, Sutta (Sanskrit: Sutra) ou Discours et Abhidhamma (Sanskrit: Abhidharma) ou la doctrine abstraite. Dhammapada (Sanskrit: Dharmapada) appartient à Khuddaka nikaya (collection mineure), qui elle-même fait partie de la Sutta pitaka. Le nom est une combinaison de deux mots Dharma et Pada. Dharma peut être grossièrement traduit en vertu religieuse et Pada en strophes ou en étapes.

Enseignements de Bouddha

Dhammapada est un recueil de 423 versets prononcés par Gautama Bouddha lui-même à ses disciples. Une anthologie de préceptes et maximes moraux, il est divisé en 26 chapitres sous des en-têtes tels que Pensée, Fleurs, Vieillesse, Soi, Bonheur, Plaisir, Colère, Soif, Brahmana et d'autres. Bien qu'apparemment séparé à travers tant de chapitres, un fil conducteur parcourt tous les versets, qui devient perceptible à la lecture du texte.

Les enseignements de Bouddha se concentrent sur le chemin, le magga (Sankkrit : marga) ou chemin, qui délivre une personne d'une vie inéluctablement liée aux désirs, à l'engouement, aux chagrins, à la haine et à un cycle sans fin de Devenir. "Celui dont les appétits sont apaisés, qui ne s'absorbe pas dans la jouissance, qui a perçu le vide et la liberté inconditionnée (Nirvâna)", poursuit Bouddha, "son chemin est difficile à comprendre, comme celui des oiseaux dans les airs" (No 93, chapitre VII). Il y a nirvana (moksha pour hindou, fana pour mystique soufi), ici et maintenant, pas dans un au-delà supposé.

Les enseignements de Bouddha se concentrent sur le chemin, lemagga ou chemin, qui délivre une personne d'une vie qui est inéluctablement liée aux désirs, à l'engouement, aux chagrins, à la haine et à un cycle sans fin de Devenir.

Comme parce que les maux qui troublent nos vies proviennent de avidya (ignorance), tous les efforts de la doctrine bouddhiste sont donc dirigés pour illuminer cette obscurité, pour nous porter vers le plus haut sommet de la sagesse, immobile, non originaire, non contaminé. En vérité, il dit : « C'est lui que j'appelle un Brâhmana qui a parcouru ce chemin boueux ; le monde infranchissable et sa vanité, qui a traversé et atteint l'autre rive, est pensif, naïf, libre de doutes, libre d'attachement et content » (No 414, Chapitre XXVI).

Les versets continuent de jouir d'une telle popularité superlative parmi les gens, à la fois adeptes de la voie et autres, parce qu'ils présentent des axiomes dans un langage très simple, facilement accessible et relatable à tous indépendamment de « l'aristocratie de naissance et de l'intellect » (Coomaraswamy 1967, 249) . En fait, pour faciliter davantage le processus de compréhension, Buddhaghosa a inclus une parabole pour presque chaque verset, peut-être prononcé par Bouddha, dans son œuvre monumentale de Atthakatha.

Le mot « Brahmana » dans le passage précédent ne doit pas être confondu avec son homologue homonyme, qui désigne une caste. Sa signification étymologique, c'est-à-dire une personne qui a réalisé Brahma, doit être rappelée pour comprendre l'ensemble du dernier chapitre de ce livre. Le verset suivant du même chapitre devrait le préciser : « Un homme ne devient pas un brahmane par ses cheveux plaqués, par sa famille ou par sa naissance ; en qui il y a la vérité et la justice, il est béni, il est un brahmane » (No 393, Chapitre XXVI).

Vous aimez l'histoire ?

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite !

Aussi, nirvana ne doit pas être considéré comme l'équivalent d'un état éthique simplement parce que les moyens pour y parvenir sont éthiques, même partiellement. Les nombreuses exhortations de Gautama Bouddha dans Dhammapada si elle n'est pas correctement prise en compte, peut conduire à cette conclusion erronée. Dans l'un des versets, il révèle succinctement la nature de cette béatitude sans entrave, "Celui que j'appelle en effet un Brahmane qui dans ce monde est au-dessus du bien et du mal, au-dessus de l'esclavage des deux, libre de chagrin, de péché et d'impureté" (n° 412, chapitre XXVI).

Traductions

Il existe un désaccord général quant à la date à laquelle il a été réduit à un format écrit en langue pali. Il peut cependant être daté au moins du 1er siècle avant notre ère. En écrivant son commentaire sur Dhammapada, Buddhaghosa (un érudit bouddhiste du 5ème siècle de notre ère) a affirmé que le texte pali avant lui a été consolidé dans le premier concile lui-même tenu après Parinirvana de Bouddha. Son commentaire connu sous le nom d'Atthakatha (sanskrit : Arthakatha) a été écrit à Anuradhapura, au Sri Lanka. Bien que tout débat sur l'attribution d'une date à ce manuscrit puisse avoir un intérêt archéologique, les enseignements de cette collection sacrée de versets sont définitivement indépendants à la fois du temps et de la croyance.

Des traductions de ce livre dans diverses langues asiatiques existent depuis au moins le début du IIIe siècle de notre ère lorsqu'il a été traduit en chinois parShamana (Sanskrit: Shramana) par Wei Chi Lan et d'autres ascètes bouddhistes. Beaucoup de ces copies existantes dans les langues vernaculaires abondent dans les pays d'Asie du Sud et du Sud-Est, sans parler du Tibet.

La première traduction latine du Dr Fausböll est apparue en 1855, à la suite de laquelle d'autres éditions importantes ont été publiées par DJ Gogerly, Max Müller, etc. Bien qu'il soit néanmoins difficile de transmettre exactement la beauté et l'affection des strophes originales en traduction, toutes ces initiatives contribué à faire Dhammapada largement disponible parmi les lecteurs curieux et les érudits. En conclusion, rien ne pourrait être plus approprié que de rappeler les paroles de Gautama Bouddha à son disciple Ananda, « … soyez des lampes pour vous-mêmes. Soyez un refuge pour vous-mêmes. Ne vous réfugiez dans aucun refuge extérieur. Accrochez-vous à la vérité comme une lampe. Tenez bon comme un refuge vers la vérité. Ne cherchez pas refuge auprès de vous… » (Rhys Davids, Vol II, 108).

List of site sources >>>


Voir la vidéo: DHAMMAPADA - EL CAMINO DE LA DOCTRINA AUDIOLIBRO (Janvier 2022).